Back to top

Dans le ciel de « Manc-hattan »

Entreprise de construction: Renaker Build Ltd., Manchester

De plus en plus de gratte-ciel dominent la skyline de la ville anglaise de Manchester. En grande partie responsable de l’évolution marquante du paysage urbain, la Renaker Build Ltd., le plus grand promoteur-constructeur immobilier de la région, a déjà construit plus de 6 000 logements neufs.


La skyline de Manchester se modifie à l’aide des coffrages grimpants de MEVA

Depuis 2006, l’entreprise Renaker participe au renouvellement urbain des quartiers émergents. L’accent est mis sur la réhabilitation de friches industrielles du cœur de ville de Manchester, où de nouvelles tours viennent façonner la bien nommée « Manc-hattan ». Les coffrages et systèmes grimpants de MEVA jouent un rôle important sur les chantiers de programmes très prestigieux, à l’instar des immeubles New Jackson, Trinity Islands et Colliers Yard, où la technologie MAC (MEVA Automatic Climbing) est mise en œuvre à l’aide d’un système hydraulique pour le coulage des voiles des noyaux. L’outil MAC s’est révélé très intéressant pour l’entreprise Renaker : il permet de bonnes cadences de production, avec peu de main-d’œuvre et sans grue, tout en offrant de bonnes conditions de travail dans un environnement sécurisé.

Pour satisfaire à la demande croissante d’immeubles de grande hauteur, Renaker a acquis un grand parc de systèmes grimpants MAC et de coffrages de voiles Mammut 350. Le coffrage AluStar, un modulaire léger sans grue, a été mis en œuvre pour la réalisation des poteaux. En raison de leur grande modularité, ces différents systèmes de coffrage peuvent être adaptés en un rien de temps aux géométries changeantes et aux prescriptions particulières des ouvrages en béton. C’est aussi pour cette raison qu’ils sont particulièrement rentables, quelle que soit la nature du projet à réaliser.
Pour les bâtiments de 30 étages ou plus, Renaker préfère faire appel au coffrage auto-grimpant MAC, une technologie déjà largement éprouvée à travers le monde, plutôt qu’à un coffrage grimpant ou glissant traditionnel, et ce pour de bonnes raisons  : une fois le pied du noyau en place, le coffrage auto-grimpant fonctionne entièrement sans grue (hormis le grutage du ferraillage sur la plate-forme de travail principale). Le système MAC permet également d’offrir un espace de travail confortable aux équipes de chantier qui peuvent évoluer à l’abri des intempéries.

 

Présentation rapide du système MAC
Muni d’un système de levage hydraulique, le système MAC assure le déplacement des banches et des plates-formes vers la levée suivante du noyau. C’est un outil grimpant qui, même en grande hauteur, permet de bonnes cadences de production sans l’aide de la grue. Le pilotage du système hydraulique est effectué par une seule personne. L’ensemble complet peut être déplacé de 4,5 m en seulement 60 minutes, et ce, par une petite équipe. Les vérins du système hydraulique (qui sont conçus pour supporter chacun une charge de 20 t) sont équipés de clapets de sécurité. Le coffrage
auto-grimpant MAC permet de réduire nettement le temps de chantier, et ce dans le respect des règles de sécurité, ce qui n’est pas le cas des systèmes grimpants composés de plates-formes grimpantes individuelles.

Plates-formes, à partir du haut : 1) Plate-forme de travail principale : pilotage du système hydraulique, aire de stockage et mise en place du ferraillage ; 2) Accès aux accessoires de coffrage ; 3) Mise en place du ferraillage / Accès aux accessoires de coffrage ; 4) Plate-forme suiveuse / Accès aux poutres de rives inférieures.

 

Des cycles de bétonnage de quatre jours ­seulement

Quand les rotations doivent se faire rapidement, le système MAC peut jouer de ses atouts. Sur certains chantiers, l’équipe de chantier Renaker a atteint des temps de rotation très courts : seulement quatre jours pour réaliser le décoffrage, levage, ferraillage, mise en place des réservations et remise en place du coffrage. Et les rotations étaient parfois tellement rapides que l’équipe « noyau » devait retarder la suite des travaux pour attendre la fin de la réalisation des étages.

Pour créer les poches d’appui nécessaires à la mise en place du système MAC, le chantier fait appel à des réservations d’appui réutilisables. Celles-ci sont ensuite démontées à partir des plates-formes suiveuses pour être réutilisées sur la levée suivante, ce qui permet de réduire les coûts de matériels vu qu’il ne reste pas de pièces perdues dans le béton. Quand il y a peu de place, certains éléments de l’outil grimpant peuvent être prémontés en dehors du chantier. Ces éléments sont ensuite assemblés juste avant le grutage pour former des modules plus grands.

Grâce aux plates-formes et échelles intégrées, le travail peut être effectué en toute sécurité. La plate-forme de travail principale est libre de tout obstacle et offre beaucoup d’espace pour le stockage des matériels, par ex. du ferraillage. Quant à la protection périphérique, en bardage trapézoïdal par exemple, elle permet non seulement de travailler, par tout temps, simultanément sur les horizontaux et les verticaux, mais fait également office d’écran de protection visuelle tout en offrant une grande surface publicitaire. Des demandes spéciales, mâts de bétonnage et accès extérieurs aux étages par ex., peuvent être intégrées au moment de la réalisation de l’étude du système MAC.

 

De grandes surfaces coulées avec Mammut 350
La conception ingénieuse du système grimpant MAC permet une adaptation simple et rapide du coffrage, notamment quand les tracés du bâtiment sont changeants. Les grands trains de banches peuvent être grutés sans le moindre problème en une seule opération, ce qui génère des gains de temps importants lors des travaux de coffrage et de décoffrage. Tous les systèmes de coffrage de voiles MEVA, tout comme les coffrages issus du parc matériels des clients, peuvent être mis en œuvre avec la technologie MAC.

Les panneaux Mammut en suspension laissent suffisamment de place pour l’exécution des travaux de ferraillage.

 

Avec une pression de service de 100 kN/m² pour un voile plein, les grands panneaux industriels du coffrage Mammut 350 (350/250 = 8,75 m²) complètent parfaitement l’outil grimpant. Logées en suspension, les banches peuvent être déplacées manuellement et adaptées facilement à la géométrie de l’ouvrage à l’aide des fermes de butonnage intérieures et du réglage tridirectionnel. Pour avoir suffisamment de place pour les travaux de ferraillage, il n’y a qu’à reculer et à faire descendre le coffrage manuellement, ce qui est particulièrement intéressant sur les chantiers de l’entreprise Renaker  : les grands trains de banches y sont déplacés en une seule opération.

 

Deansgate Square
Le projet « Deansgate Square » est un bon exemple pour montrer l’efficacité du duo formé par l’outil Mac et le coffrage Mammut 350 : deux systèmes MAC ont fonctionné en tandem pour construire, tous les cinq jours, un étage sur les deux noyaux situés l’un à côté de l’autre. Après avoir subi quelques modifications, ces systèmes ont été réutilisés pour la réalisation de deux autres noyaux. Situées en plein cœur de Manchester, les quatre tours ont pu être réalisées dans les délais impartis, grâce notamment à la rapidité de construction des noyaux et de l’élévation de l’outil grimpant.

Treillis en acier utilisé pour l’accrochage du coffrage.
Grâce au réglage tridirectionnel qui s’effectue manuellement, le coffrage peut être mis en place avec une grande précision.

 

Pour être sûr que l’outil grimpant fonctionne à la perfection une fois en place, une équipe de spécialistes du système MAC, des experts des bureaux d’études de Grande-Bretagne et de Singapour, a participé à l’étude du coffrage. L’échange d’informations et l’étroite collaboration avec la maîtrise d’ouvrage dès le tout début du projet ont permis d’assurer le bon déroulement des phases de planification et d’exécution des opérations. Les différents acteurs du projet devaient pour cela bien se coordonner. L’outil grimpant MAC et le coffrage Mammut 350 ont été adaptés d’un cycle à l’autre pour gérer en détail les plans divergents ou les formes spéciales, comme les réservations pour les portes dont les dimensions sont variables.

 

Un outil mondialement reconnu
Ayant déjà largement fait ses preuves par le passé, l’auto-grimpant MAC a été un élément décisif pour mener à bien la réalisation de tours figurant parmi les plus hautes du monde, notamment en Inde, en Australie ou aux Philippines. La Tour Roche II de 205 m de haut à Bâle a même été achevée avant les délais impartis, malgré les nombreuses mesures de sécurité qui sont à mettre en œuvre sur les chantiers en Suisse.

 

 

Un succès éprouvé

Depuis 2016, l’entreprise Renaker œuvre de concert avec MEVA sur d’importants projets à Manchester et fait confiance au savoir-faire du fabricant de coffrage pour mener à bien ses chantiers. Efficient, flexible et sûr, le système MAC a été très largement apprécié, aussi bien par le management que par les équipes de chantier. Les projets suivants témoignent du bon travail d’équipe :

Projets déjà réalisés

  • Deansgate Square: quatre tours résidentielles (40, 47, 53 et 67 étages) avec plus de 1 500 logements. Avec ses 201 m de haut, la tour sud est le bâtiment le plus haut de Manchester et la deuxième tour résidentielle de Grande-Bretagne.
  • Crown Street C2 (Elizabeth Tower): tour résidentielle de 51 étages et 484 appartements. Au 44e étage se trouvent une piscine, un espace fitness et un jardin partagé pour les habitants.
  • Trinity Riverview: immeuble de 35 étages avec 332 appartements.
  • Greengate Plot H&J: immeuble résidentiel de 50 étages, avec 559 appartements et une surface tertiaire.
  • VITA Union T1: 32 étages, 380 appartements, surfaces modulables dédiées aux activités tertiaires.
  • Crown Street C5 („Three60“): immeuble résidentiel de forme circulaire avec habillage spiralé, 51 étages.

Autres projets en cours

  • Greengate Plot C: une des trois tours du programme immobilier Colliers Yard. Immeuble de 42 étages, avec 420, voire 444 appartements.
  • VITA Union T2: tour résidentielle de 32 étages. Les immeubles du programme « Union » dessinent le nouveau quartier résidentiel de St John, l’un des importants projets de rénovation urbaine mis en œuvre à Manchester.
  • Trinity Islands: quatre gratte-ciel de 39, 48, 55 et 60 étages. Le programme qui prévoit la construction de 1 950 logements neufs est planifié sur neuf ans, l’une des tours deviendra le deuxième plus haut bâtiment de Manchester.
  • One Port Street: programme immobilier de 33 étages avec appartements tout confort, dont une piscine de 185 m².

 

 

Systèmes MEVA:


Projet:
Construction de nouvelles tours à Manchester, Royaume-Uni

Entreprise de construction:
Renaker Build Ltd., Manchester

Suivi du chantier:
MEVA Formwork Systems Ltd., Tamworth, UK
MEVA Formwork Systems Pte Ltd., Singapour


S’abonner à notre Newsletter MEVA

Les actualités de MEVA, les projets mondiaux et les conseils & astuces des professionnels du coffrage, sous forme numérique et directement dans votre boîte de réception.

 

Impression de coffrage Edition April 2024 Mockup pile
Fermer la recherche et retourner au site